PAROLE DE TERROIR…

 

jarres2Sur les derniers contreforts du massif de l’Estérel qui sépare le Var des Alpes-Maritimes, le domaine réunit des conditions géologiques exceptionnelles, rarissimes même, dans le monde.
L’Estérel, massif volcanique baigné par la brise de mer, donne à la vigne rigueur et finesse. La terre est constituée de roches éruptives et de coulées de lave, rhyolite et dolérite. C’est la présence mêlée de ces deux formes de rejets volcaniques qui est exceptionnelle. Cela donne une terre riche en minéraux mais pauvre en éléments organiques ; les rendements sont donc peu élevés, autre facteur de qualité. Mais ce sol donne surtout aux vins des caractères organoleptiques remarquables et typiques de ce milieu. C’est à cela que le vignoble de Cabran doit son originalité et sa qualité.

Tel est le terroir de Cabran, unique.

Le blanc de blancs Cuvée des Restanques 2015 est médaille d’or au Concours international de Lyon 2016 !

 

CAVE ET VINIFICATION

 

photo verre-petiteNotre cave a été aménagée dans une très ancienne bastide, en pierre du pays, dont nous avons conservé le caractère.
C’est par gravité qu’est faite la réception de la vendange. Un « combiné œnégrappe » permet l’éraflage et le foulage de la vendange. Le pressurage est pneumatique.
La vinification des vins rouges est traditionnelle, en cuves d’acier émaillé. La vinification des vins rosés est faite par méthode de la saignée après macération pelliculaire d’une vingtaine d’heures. Les températures de macération et de fermentation sont rigoureusement contrôlées grâce à de puissants groupes de froid.
Toutes les opérations de vinification, embouteillage, étiquetage et capsulage sont faites sur place et par nos soins.

Le blanc de blancs Cuvée des Restanques 2014 est médaille d’or au Concours général agricole 2015 !

 

Appellation AOC Fréjus

 

freju 001Sur les rives nord de la Méditerranée, un très vieil ensemble volcanique donne une allure bien particulière aux sols rouges et au climat maritime. Les légionnaires de César ont aimé cette étape vers les Gaules et y ont planté des vignes.
Depuis, au travers de l’histoire, les vignerons ont affiné leur sens du vin et ont compris que le terroir joue un rôle déterminant dans sa qualité. Héritiers de cette longue tradition, nous présentions, en 1979, au Syndicat des Côtes de Provence, un projet pour mieux définir les vins de Fréjus à l’intérieur de la vaste appellation Côtes de Provence. Le décret du 5 octobre 2005 reconnaît officiellement l’appellation contrôlée « Côtes de Provence Fréjus ».
Une appellation qui s’étend sur 8 communes du Var et qui résulte, comme tout terroir viticole, de la convergence des sols, du climat et de l’histoire des hommes.
Les sols, c’est l’Estérel, ensemble volcanique vieux de quelque 250 millions d’années qui a répandu ses laves entre les massifs des Maures et du Tanneron. Dans la vaste palette des cépages provençaux, ceux qui donnent la meilleure expression de ce terroir sont le grenache, le mourvèdre, la syrah et le tibouren.
Le climat, c’est l’influence maritime qui apporte la fraîcheur et l’humidité en été, la douceur en hiver et laisse venir le Mistral purificateur.
Dans ce pays, les hommes ont construit leur histoire dès l’époque Romaine autour de Fréjus. Ce «forum» romain était déjà un lieu de rencontre et un centre administratif et même agronomique (un Fréjusien a écrit le plus ancien traité connu sur la culture de la vigne). Fréjus est aujourd’hui avec Saint-Raphaël, la deuxième agglomération urbaine du Var par sa population.

Pin It on Pinterest